jeu. septembre 20 2018

L’eau sur la route signale un danger : Comment éviter l’aquaplaning Recommandations à appliquer en conduisant et avant de partir

Chaque automne, les routes trempées par la pluie exposent les conducteurs au danger de l’aquaplaning. Heureusement, quelques précautions simples permettent de voyager en toute sécurité et sans soucis. 

L’aquaplaning transforme le conducteur en simple passager

L'aquaplaning est une véritable menace par temps pluvieux. Lorsque la bande de roulement du pneu ne peut pas retirer toute l’eau entre le pneu et la route, il se forme une sorte de coussin. Les pneus perdent leur adhérence et le conducteur ne peut plus contrôler le véhicule.  

Il est important de rester calme en cas d’aquaplaning

« Si votre véhicule est en situation d’aquaplaning, relevez le pied de l’accélérateur et appuyez sur l’embrayage. Ne freinez pas et ne tournez pas le volant énergiquement. Au fur et à mesure que vous ralentissez, l’adhérence peut soudainement revenir. Lorsque cela se produira, vous voudrez que vos pneus soient orientés dans la bonne direction et non vers les voitures arrivant en sens inverse », déclare Martin Dražík, Product Manager CE de Nokian Tyres. 

Vérifiez régulièrement vos pneus et leur pression

Heureusement, vous pouvez facilement réduire le risque d’aquaplaning avant même de prendre le volant. La première façon est de vérifier régulièrement les rainures de vos pneus et de vous assurer qu’elles sont en bon état. Les pneus usés réduisent la capacité d’évacuation de l’eau, car la bande de roulement n’a plus la capacité suffisante pour stocker l’eau.

« La loi stipule que la profondeur minimum des rainures pour les pneus d’été est de 1,6 millimètres, mais vous devez garder en tête que les pneus perdent rapidement leurs propriétés concernant l’aquaplaning dès 4 millimètres », poursuit Dražík.

Lors de récents essais effectués par Tekniikan Maailma (5/2018), les pneus usés ont commencé à faire de l’aquaplaning à une vitesse aussi basse que 75 km/h. Le meilleur pneu neuf à l’essai a commencé à faire de l’aquaplaning à 88 km/h. En plus de la profondeur des rainures, vous devez surveiller la pression des pneus. Une faible pression de gonflage des pneus augmentera le risque d’aquaplaning. La vérification et éventuellement le gonflage des pneus sont des mesures de sécurité importantes qui ne coûtent rien à votre station-service la plus proche.   

Une vitesse correcte aide à maintenir le contrôle

Vous pouvez aussi prévenir l’aquaplaning au volant. La manière la plus importante est de maintenir une vitesse correcte à tout moment. Sur la route, vous ne devez jamais vous fier aveuglement à la technologie ou considérer les limitations de vitesses comme une valeur minimale. Même les pneus neufs ne peuvent empêcher l’aquaplaning si vous conduisez trop vite sous une pluie battante.

« La plus importante précaution de sécurité qu’un conducteur peut prendre est d’ajuster sa vitesse en fonction de la situation et des conditions météorologiques. En cas de fortes pluies, vous devez réduire votre vitesse de 15-20 km/h afin de permettre au pneu de retirer toute l’eau entre le pneu et la surface de la route », nous rappelle Dražík.

Par conséquent, vous devriez accorder suffisamment de temps à votre temps de trajet par temps de pluie ou mitigé afin d’éliminer toute pression pour conduire trop vite. Il est également important de maintenir une distance de sécurité correcte par temps pluvieux étant donné que les surfaces mouillées augmentent les distances de freinage. Vous devriez également faire attention à la surface de la route. Les routes s'usent et les ornières peuvent parfois être très profondes. 

« Ne conduisez pas sur les ornières car elles accumulent de l’eau. Il est donc plus prudent de conduire à côté. », déclare Dražík.

 

Souvenez-vous de ces conseils en cas de pluie : 

  1. Vérifier la profondeur des rainures de vos pneus. La profondeur minimum recommandée est de 4 millimètres. 
  2. Vérifier la pression de gonflage de vos pneus. Les pneus sous-gonflés se dirigent plus lentement et consomment plus de carburant. 
  3. Ajuster votre vitesse en fonction de la météo. En cas de fortes pluies, vous devriez réduire votre vitesse de 15-20 km/h. 
  4. Conduire doucement. Maintenir une distance de sécurité et conduire à une vitesse correcte. 
  5. Surveiller la surface de la route. Ne pas conduire dans les ornières puisqu’elles accumulent l’eau.
Archives des actualités